IFAP

IFAP
L'Institut de formation à l'administration publique (IFAP) s'inscrit dans la continuité d'une politique de formation en Nouvelle-Calédonie dont l'origine remonte aux années 70.
Suite à l'accord de Nouméa, et selon l'article 23 de la loi organique n°99-209 du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie, l’Institut a été transféré de l'Etat à la Nouvelle-Calédonie le 1er octobre 2003 (décret 2002-1061 du 1er août 2002).

L'Institut de Formation à l'Administration Publique est un établissement public à caractère administratif, placé sous l'autorité du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.
Il assure la formation continue des agents publics exerçant en Nouvelle-Calédonie, qu'ils soient employés par l'État, la Nouvelle-Calédonie, les provinces, les communes, ou par leurs établissements publics.
Peuvent également participer aux formations des membres permanents d’associations assurant une mission de service public et dont le financement est exclusivement de fonds publics.
Depuis octobre 2005, l'IFAP a élargi son champ de compétences et dispense des formations pour les élus politiques ou syndicaux depuis octobre 2005.
De plus, l'IFAP collabore à la formation des agents de la région Pacifique au titre de la coopération régionale, notamment avec les formations dispensées aux agents de Wallis et Futuna, ainsi que du Vanuatu.

En tant qu’établissement public l’IFAP est piloté par un conseil d’administration dans lequel siègent des représentants de la Nouvelle-Calédonie, des représentants des établissements publics cotisants, un représentant de l’Etat, des représentants des provinces, des représentants des associations de maires, des représentants des agents publics ainsi que des membres siégeant à titre consultatif, désignés selon les statuts de l’IFAP.

Il est également assisté par un conseil de formation qui donne des avis sur l’aspect pédagogique. de l'activité de l'IFAP.

Le fonctionnement de l’IFAP repose sur les cotisations des collectivités partenaires. Ses ressources étaient ainsi en 2008 de 456 millions dont 368 millions en provenance des cotisations des 25 employeurs participant à hauteur de 1% de leur masse salariale. Ceux-ci sont les suivants :

  • Agence sanitaire et sociale de la Nouvelle-Calédonie
  • Bibliothèque Bernheim
  • Caisse Locale de Retraite (CLR, ex- OTRAF)
  • CAP Emploi Province Nord
  • Centre de rencontres et d'échanges internationaux du Pacifique (CREIPAC)
  • Centre hospitalier de Nouvelle-Calédonie Gaston Bourret (CHNC)
  • Centre hospitalier du Nord (CHN)
  • Centre hospitalier spécialisé Albert Bousquet (CHS)
  • Centre Raoul Follereau
  • Chambre d'Agriculture
  • Institut pour le développement des compétences en Nouvelle-Calédonie (IDCNC)
  • Chambre de commerce et d'industrie de Nouvelle-Calédonie (CCI)
  • Chambre de métiers et de l'artisanat
  • Conservatoire de musique de Nouvelle-Calédonie (CMNC)
  • Congrès de la Nouvelle-Calédonie
  • Ecole des métiers de la mer (EMM)
  • Etablissement de régulation des prix agricoles (ERPA)
  • Etablissement territorial de formation professionnelle des adultes (ETFPA)
  • Institut de formation des maîtres de Nouvelle-Calédonie (IFMNC)
  • Institut de formation des professions sanitaires et sociales de Nouvelle-Calédonie (IFPSS)
  • Institut de la statistique et des études économiques (ISEE)
  • Nouvelle-Calédonie
  • Province des Iles Loyauté
  • Province Nord
  • Province Sud
 
 

 

 

 

 

 

L’IFAP dispense des formations sur l’ensemble du territoire. A Nouméa, se trouvent les bureaux administratifs, le Centre de Ressources Documentaires, et 13 salles de formation d'une capacité totale de 300 places, dont 5 équipées de postes informatiques, et une salle de visioconférence.
A Koné, 5 salles, dont une informatique, totalisent 100 places. Il existe, de plus, depuis août 2008 un centre d'hébergement de 6 chambres.
A Lifou, dans les locaux de la Province des Iles Loyauté à Wé, 2 salles totalisant 20 places dont une informatique sont utilisées.

Les formations proposées touchent à de nombreux thématiques telles que l’administration, l’enseignement, l'action culturelle, la santé, l'action sociale, les ressources humaines, l'informatique, les sciences et techniques, la sécurité ou encore des préparations aux examens et concours.

A ces formations s’ajoute le développement du Centre de Ressources Documentaire de Nouméa qui propose le prêt de plus de 5 000 ouvrages spécialisés et un accès internet gratuit à l'ensemble des agents publics. Une unité documentaire est également disponible à Koné. Enfin, un partenariat avec les médiathèques de Poindimié et Lifou a permis de mettre à disposition de ces communes des ouvrages sur les préparations auc concours et le management.

Gouvernement de Nouvelle-Calédonie
 

Rechercher sur le site